Rapport de la présidente de SFW : RAPPORT MORAL 2021

Au cours de l'année 2021, SFW a acquis un niveau plus professionnel grâce à l'expérience et aux compétences de Djamila et Alice. Sous la direction de notre consultante en événements, Holly, qui a conduit la présidente et les autres dans le 21ème siècle en travaillant principalement avec des systèmes en ligne. Alice et Djamila étaient basées à Paris, partageant un bureau exigu avec le MAN et Non violence XXI.  Nous avons renforcé nos relations avec divers réseaux européens et français : l'ENAAT, (Réseau européen contre le commerce des armes) NON SNU (Service National Universel) et Church and Peace.  Avec les groupes des quakers européens, World Beyond War au Canada et dans le monde, GDAMS (Journées mondiales d'action contre les dépenses militaires), SPAN (Security Policy Alternatives Network), le réseau international des groupes pacifistes, les BeeGees, basés à Bruxelles, et cette année, nous avons obtenu le statut d'observateur auprès de l'organe des Nations unies chargé du traité sur le commerce des armes. Nous avons été contactés par des chercheurs créant un Institut français de la paix. Nous avons renforcé nos relations avec des groupes britanniques, notamment Shadow World UK et le Corruption Tracker. 

Nous avons également développé notre liste de contact de journalistes et de publications, ainsi que d'autres ONG. 

Notre style de production, composé de graphiques et d'informations facilement compréhensibles, a continué à se développer et à s'établir. Nous produisons toujours des documents en anglais et en français et tout est disponible en ligne sur notre site web actualisé. La portée de nos bulletins d'information a augmenté. Notre audience a augmenté sur toutes les plateformes de médias sociaux, mais des améliorations sont encore possibles. Nous aimerions avoir un consultant à ce sujet, mais rien à un coût raisonnable ne se profile pour l'instant. 

Pour réaliser tout cela, nous avons pu compter sur une petite équipe dévouée, des bénévoles assidus et un comité de pilotage qui nous a soutenus. Nos membres à distance sont également très importants et nous nous réjouissons de votre engagement et de vos suggestions.

La recherche mérite une mention spéciale en 2021

Nous avons pu fournir des informations à jour à nos réseaux grâce aux recherches d'Alice, qui a documenté et archivé une bibliothèque de documents, d'articles de presse et d'autres ressources sur l'industrie internationale de l'armement, les interventions militaires françaises à l'étranger, la corruption, les interventions policières, le racisme dans la police, la militarisation croissante, la conscription des jeunes (SNU) et bien d'autres sujets. Tout cela a alimenté nos publications que je mentionnerai plus tard.

Activités et réalisations

Le personnel et les bénévoles ont participé à plusieurs webinaires, podcasts et réunions, ainsi qu'au Forum de la paix de Paris. 

Au cours de l'année 2021, nous avons produit 2 documents d'introduction, 6 podcasts, 9 bulletins d'information et un article dans le magazine Planète Paix. En outre, dans le prolongement d'un travail antérieur sur les mythes relatifs au commerce des armes, nous avons produit une brochure de 28 pages au format A5, avec un aspect graphique moderne. Toutes ces publications sont disponibles sur notre site web dans la rubrique publications. 

Les podcasts étaient des discussions entre SFW et un ou deux expert-es sur les sujets suivants :

    - l'extractivisme

    - Les dépenses militaires

    - L'industrie de l'armement et le lobbying

    - Armes et maintien de l'ordre

    - La corruption (Version en anglais et version avec sous-titres français)

BRIEFING PAPERS - il s'agit de documents internes détaillés et de documents publics illustrés abrégés. 

- L'impact économique de l'industrie de l'armement

- La militarisation de la police

 

Exposition

Notre principale réalisation de 2021 a été la création et le montage de l'exposition "Sans Armes Citoyen.ne.s" qui s'est tenue dans deux lieux, une galerie et une chapelle protestante. 

Le public cible était principalement composé de personnes âgées de 18 à 40 ans, et les visiteurs et visiteuses se sont montrés très attentif-ves et engagé-es. La plupart des gens sont restés environ une demi-heure et beaucoup ont été encouragés à entrer par la rue. De là sont nées des demandes pour fournir des articles et des intervenant-es lors d'événements.

Ce projet s'inscrit dans notre objectif de créer un contenu informatif, accessible et interactif pour aider chacun à comprendre comment le commerce des armes affecte notre vie quotidienne. Des questions qui ne sont jamais abordées et restent un mystère en raison du secret délibéré qui entoure la sécurité et la défense. L'aspect visuel était très stimulant, ce qui a aidé à la compréhension du sujet. Le texte était clair mais plein d'informations et de questions, il incorporait des images graphiques modernes, des dessins animés, des œuvres d'art ainsi que des photographies, des vidéos et des éléments interactifs. Il y avait des catalogues et des objets exposés provenant du salon de l'armement Eurosatory et nous avons reçu plusieurs demandes de réutilisation de l'exposition dans d'autres lieux. C'était un défi majeur de réduire le nombre de sujets et de limiter les faits, nous avons réussi à couvrir 7 sujets en 17 panneaux, y compris repenser la sécurité ; 

Introduction : Le qui et le pourquoi de "Stop Fuelling War".

- Le climat et le commerce des armes

- Santé et politiques sociales : la sécurité, c'est aussi la santé

- La militarisation de la police

- L'armée et la jeunesse

- Salons de l'armement : Eurosatory et Milipol à Paris

- Ventes d'armes - qui décide ? (Transparence et démocratie)

Conclusion : Repenser la sécurité

Malheureusement, la pandémie a continué à affecter le niveau de la participation et nous avons dû refuser l'entrée à certaines familles et personnes qui n'avaient pas les laissez-passer sanitaires nécessaires.

Orientations et défis futurs 

Jusqu'à présent, en 2022, nous avons produit davantage de podcasts et de documents d'information, nous avons eu un Eurosatory difficile, où nous avons travaillé en étroite collaboration avec le Mouvement de la Paix, nous avons organisé des événements publics, dont deux conférences, et l'exposition a été montée deux fois. Des discussions sont en cours concernant d'autres lieux et l'adaptation de l'exposition au Royaume-Uni. Nous avons été sollicité-es pour contribuer à d'autres magazines et pour présenter des conférences en ligne.

Alors que nous planifions l'avenir de l'organisation, nous discutons de l'utilisation optimale de nos ressources limitées et de la direction à donner à notre énergie. En raison des nouveaux défis et de leur évolution, nous sommes en train de réviser notre orientation stratégique.

STOP FUELLING WAR
Siège social : Centre Quaker International
114 rue de Vaugirard
75006 Paris
Association loi de 1901 No. W751238358

info@stopfuellingwar.org

facebook   twitter