Guerre au Yémen, « made in Europe » : mobilisation en ligne contre les ventes d’armes européennes à la coalition menée par l’Arabie Saoudite


Action de mobilisation en ligne pour condamner la « guerre oubliée » au Yémen
25 mars 2020

Militants et ONG de 10 pays européens condamnent les transferts d’armes européennes à la coalition menée par l’Arabie Saoudite
Les gouvernements européens ont autorisé des ventes d’armes d’un montant de 42 milliards d’euros à la coalition menée par l’Arabie Saoudite entre 2015 et 2018.

 

Dans la nuit du 26 mars 2015, la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite a lancé une intervention militaire au Yémen. Les Nations unies qualifient le conflit qui sévit depuis lors de « pire catastrophe humanitaire causée par l'homme ». En 2019 seulement, on comptabilise plus de 3 000 décès directement liés au conflit et 24 millions de personnes dépendant de l’aide humanitaire.

Au cours des dernières années, certains États ont mis en place des restrictions sur les ventes d’armes qui concernent notamment les Émirats arabes unis, mais ces restrictions font souvent l’objet de lacunes juridiques. En outre, les industries d’armement tout comme les gouvernements appellent de plus en plus à une levée rapide des restrictions nationales en place bien que la guerre n’ait rien perdu de sa brutalité.
Pour ce 5e anniversaire, les militants et ONG avaient initialement prévu des événements, des actions d’affichage et des spectacles partout en Europe et contre les ventes d’armes européennes à la coalition combattant au Yémen, mais ces événements ont été annulés en raison de la pandémie du Covid-19. Les ONG appellent donc à une grande mobilisation en ligne : se prendre en photo avec un message contre les ventes d’armes à l’Arabie Saoudite, diffuser des informations sur le conflit armé au Yémen, le tout en utilisant des dièses « hashtags » communs afin de donner une envergure internationale au mouvement.
Les militants et ONG réclament un embargo total sur les exportations d’armes à l’échelle européenne contre tous les États membres de la coalition menée par l’Arabie Saoudite. Cet embargo ne devrait pas permettre d’exceptions pour les licences d’exportations déjà accordées ou les livraisons de pièces détachées.

A l’échelle de la France, l’ONG Stop Fuelling War représente cette campagne de mobilisation. Stop Fuelling War est une association dont le but est de briser l’omerta en France autour du commerce des armes, notamment à l’occasion d’Eurosatory, le plus grand salon de l’armement au monde qui a lieu tous les deux ans à Paris. La France est le 3e exportateur d’armement au monde et l’Arabie Saoudite est son 2e client sur la période 2009-20181 ; cela devrait constituer un sujet de débat majeur en France, mais ce n’est pas du tout le cas.

Pour plus d’information, vous pouvez contacter Holly Spencer, coordinatrice de projet chez Stop Fuelling War : press@stopfuellingwar, ou Salam for Yemen : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Organisations signatrices :
• Aktion Aufschrei – Allemagne
• DFG-VK – Allemagne
• Ohne Rüstung leben – Allemagne
• Urgewald – Allemagne
• Agir pour la Paix – Belgique
• Vredesactie – Belgique
• Centre Delàs per la Pau J.M. Delàs – Espagne
• Sadankomitea – Finlande
• Salam For Yemen – France
• Stop Fuelling War – France
• Rete Italiana per il Disarmo – Italie
• Stop Wapenhandel – Pays-Bas
• Nesehnuti – République Tchèque
• Campaign Against Arms Trade – Royaume-Uni
• Svenska Freds – Suède