whysfw fr

Paris, le 11 mai 2020

Le 26 mars 2020, COGES, les organisateurs du salon Eurosatory, (le salon international de la défense et de la sécurité terrestre et aérienne en France) ont annulé à juste titre l'édition 2020 à Paris. Prévu du 8 au 12 juin prochain, cela aurait été le plus grand salon mondial de l'armement terrestre et aérien, qui promeut des réponses militaires à touts les menaces perçues ainsi que dans les conflits réels. Les organisateurs, les partisans et les participants d'Eurosatory exposent et vendent des équipements militaires allant de chars, camions blindés, canons, pistolets aux systèmes de missiles, à la logistique, aux communications et autres services d'intervention d'urgence. Les organisateurs avaient d'abord indiqué que les conditions nécessaires à la préparation et au déroulement de l'exposition, pour protéger la santé et la sécurité des 100 000 participants, visiteurs, exposants et organisateurs attendus, ne pouvaient être réunies.

fb posts

Réflexions personnelles en isolation

Clémence Buchet-Couzy (Assistante du Programme Consolidation de la Paix - QCEA) 

Une des choses qui m’a le plus choquée pendant cette période particulière est la rhétorique guerrière utilisée par de nombreux dirigeants politiques pour parler du Covid-19. Une telle rhétorique semble au mieux déplacée pendant cette crise sanitaire mais elle pourait s’avérer extrêmement dangereuse en excusant l’usage de la violence. Une réponse militaire n’est pas ce dont nous avons besoin. Au contraire, la solidarité qu’on observe à différents niveaux pourrait être le début d’un revirement post-Covid-19, que selon moi les politiciens du monde entier devraient promouvoir et encourager. 

A la veille du 9 mai, la Campagne mondiale pour la réduction des dépenses militaires et le Réseau européen contre le commerce des armes appellent l’UE à financer la paix et non les marchands d’armes.

8 mai 2020, Bruxelles, Barcelone

Le Haut représentant de l’UE Josep Borrell a déclaré le 24 avril que le monde post-COVID-19 sera fort différent, et que ces différences dépendront des choix faits aujourd’hui. A la veille de la journée de l’Europe qui célèbre l’unité et la paix, l’Union européenne porte une large responsabilité quant à ce futur et fait face à un choix crucial : œuvrer pour une paix durable en s’attaquant sérieusement aux causes profondes des conflits, ou bien continuer sur la voie du militarisme et se préparer à la guerre.

Suite à la crise du Covid-19, nous nous rendons bien compte que tous les problèmes actuels ne peuvent être réglés par l'industrie militaire : crises sanitaires, dégradation de l'environnement, conflits pour des ressources naturelles, inégalités omniprésentes. Les gouvernements devraient plutôt réorienter les budgets afin de permettre aux scientifiques et aux chercheurs de trouver des solutions pour protéger la vie, la santé et les moyens de subsistance de tous.

Guerre au Yémen, « made in Europe » : mobilisation en ligne contre les ventes d’armes européennes à la coalition menée par l’Arabie Saoudite


Action de mobilisation en ligne pour condamner la « guerre oubliée » au Yémen
25 mars 2020

Militants et ONG de 10 pays européens condamnent les transferts d’armes européennes à la coalition menée par l’Arabie Saoudite
Les gouvernements européens ont autorisé des ventes d’armes d’un montant de 42 milliards d’euros à la coalition menée par l’Arabie Saoudite entre 2015 et 2018.

STOP FUELLING WAR
Siège social : Centre Quaker International
114 rue de Vaugirard
75006 Paris
Association loi de 1901 No. W751238358

info@stopfuellingwar.org

facebook   twitter